Les batailles de la première Guerre Mondiale :

La première Guerre Mondiale est le conflit ayant causé le plus grand nombre de victimes dans l'histoire

pashendale

La bataille de Passchendale (1917):

la bataille de Passchendale est la bataille la plus violente et meurtière de la Grande Guerre

On compte plus de 2 millions de morts en quelques jours. Cetta bataille a opposé l'empire

Germanique face aux forces de l'angleterre, de la France, du Canada, de la Nouvelle-Zélande

et de l'Australie.

no man's land

C'est dans cette bataille que la plus grande quantité de gaz moutarde a été utilisée suite à la bataille d'Ypres.

La bataille s'est conclue sur un statue Quo, aucun des deux camps n'est parvenu à prendre une parcelle de terrain

Des milliers de soldats sont morts en tentant de capturer quelques kilomètres. Un soldats anglais y a créer un poème "The Price of a Mile"

Le Kaiserschlart (1918):

Le Kaiserschlart est l'offensive majeur allemande visant à capturer le noeud ferroviaire d'Amiens afin de disposer d'un accès

direct jusque Paris. Cette offensive attaquait le plus en profondeur la France, aucune autre offensive n'avait réussie à percer à ce point les défenses aliées.

Mais les bataillons anglais et français on réussi les Allemands aux portes d'Amiens après que ceux-ci soient sortient des tranchées de la Balafre de Saint-Quentin

Balaffre

Les Allemands sortant de leurs tranchées à Saint-Quentin

l'offensive Meuse-Argonne et le battailon perdu (1918):

L'offensive Meuse-Argonne est l'opération finale de la grande Guerre ainsi que la plus grande

victoire des forces américaines durant la guerre. Près du secteur de Verdun, elle repoussa l'armée Allemande

jusque dans les forêts d'Argonne.

Argonne

C'est dans cette opération de grande envergure que le commandant Charles Whittlesey a mené son battailon

en Première ligne dans ces forêts afin d'y mener la première vague de la "dernière offensive" de cette guerre

ils devaient tenir en attente de renforts qui n'arrivèrent jamais.

Pris entre l'ordre de ne pas reculer et les offensives meurtrières Allemandes, un grand nombre de jeunes soldats

meurent ou s'enfuient. Après des semaines de siège, leur propre Artillerie reçoit un ordre erroné et pilonne

la position du battailon perdu. Une estafette sous les ordres de Whittlesey parvient, grâce au pigeon "cher ami",

à transmettre un message désespéré :

" Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez"

Après un baroud d'honneur de plusieurs semaines, alors que même les troupes allemandes offraient volontairement

une opportunité de retraite, le battailon perdu à résister jusque l'arrivée finale des renforts.

Charles

Charles Whittlesey

La bataille de Verdun (1916)

La bataille de Verdun fut la bataille la plus longue de la Grande Guerre, elle oposait la république française à l'empire germanique

Elle commence le 21 février 1916 et se conclut le 16 Décembre de la même année après une perte totale de 306 000 hommes.

L'objectif principal des attaquants allemands étaient de capturer la ville et ses fortfications afin de bénéficier d'un accès sécuriser et direct jusque PAris

C'est ainsi que Verdun fut prise d'assaut par les forces du commandant en chef Erich Goerg Anton von Falkenhayn donnant tout d'abord l'ordre de pilloner les positions françaises.

Verdun fut alors baptisée l'enclume du diable après que plus d'1 millions d'obus aient dévisagés la surface de la région.

Erich

Falkenhayn décoré de la croix de Fer

Face à la tactique mortelle de Falkenhayn se dresse le maréchal Joffre pensant que cette bataille n'est qu'une escarmouche de la part des allemands visant à faire diversion puis attaquer dans les ardennes.

Or Falkenhayn prévoit une longue offensive en préparant des légions entières de Sturmtruppen à attaquer les forts de Verdun

Sturmtruppen

Sturmtruppen armé d'un fusil MP-18

Un mois après les premières offensives, l'opération de Falkenhayn est menée à bien par ses troupes capturant le Fort de Douamont avec peu de résistance.

Le fort de Vaux oppose plus de résistance mais sera tout de même capturer après des semaines de sièges dans lesquelles les poilus léchaient les murs afin de boire un peu d'eau

Après leur rédition les allemands effèctuèrent une haie d'honneur aux braves poilus ayant défendus vaillament le fort.

Le Kronprinz, Guillaume de Hohenzollern assistait à la battaile et dirigeait certaines troupes mais disposait de peu d'experience en matière de stratégie

La bataille d'Osowiec (1915)

La battaile de la forteresse d'Osowiec aussi appelée l'attaque des hommes morts, est une offensive allemande visant la forteresse russe d'Osowiec le 6 août 1915.

La garnison de la forteresse fût gasée pendant près de 2 heures puis prise d'assaut par les troupes germaniques de plus de 7000 hommes.

Durant la charge, les allemands pensèrent capturer la base sans défenses mais ils firent face à une centaine de russe sévérement atteints et envellopés dans draps et des mouchoirs.

Les russes gasés menèrent une contre-charge contre une armée allemande d'Hindeburg terrifiée à la vue de ces hommes-morts.

Au total 200 000 tonnes d'armes chimiques furent utilisées durant la grande guerre.

Francis Pegahmagabow (1891-1952)

Francis Pegahmagabow

Francis Pegahmagabow était un soldat amérindien, enrolé en 1914. Il est considéré comme un héros de Guerre en raison du nombre important d'élimnations et de captures à son actif.

Il est le soldat le plus décoré de l'histoire militaire du Canada. Il fut le tireur d'élite le plus meurtrtier de la grande guerre avec plus de 378 éliminations confirmées et 300 captures.

Ses talents au fusil Ross ainsi que ses origines amérindiennes lui batirent une réputation nottament lors de la bataille de Passchendale lorsqu'un nuage de gaz commençait à l'entourer lui et son escouade.

La légende raconte qu'il eut invoquer les esprits du vent et que le nuage de gaz fut dissiper tout autour de lui rajoutant de l'eau au moulin de sa grandissante réputation.

Après avoir servi à Passchendale, il combatit avec bravoure sur le champs de bataille de la Scarpe aussi appelée bataille d'Arras jusqu'à la fin de la guerre.

Manfred Von Richtofen-Le Baron Rouge (1891-1918)

Manfred Von Richtofen

Manfred Von Richtofen aussi connu comme étant le Baron Rouge était un aviateur de renom durant la grande guerre, ayant plus de 80 victoires à son effectif d'après le système de comptage allemand.

Il est né dans une famille noble de Silésie en Allemagne et s'engagea das l'armée réguliére en devint un cavalier du Kaizer jusqu'à ce que la guerre de mouvement s'enlise en guerre de position

Il fut transféré dans les tranchées en tant qu'estafette mais son esprit était ailleurs dans les airs. Il débutat le formation de la naissante armée de l'air qui ne durais que quelques mois à l'époque

Soutenu par des aviateurs de renom tel qu'Oward Boelcke qui devint son mentor, il s'élançat et s'écrasa lors de l'aterrissage mais ne baissa pasles bras et suite à de nombreuses victoires fonde sa propre éscadrille : la Jasta 11

Après avoir incorporé son frère dans son escadrille et fort des ses 80 victoires il rejoignit la bataille aérienne mais poursuivit trop loin sa cible et fut touché par ledit aviateur ou par une batterie anti-aérienne (l'histoire est encore floue à ce sujet)

Même blessé, il parvint à se poser et entouré de dizaines de soldats britanniques prêts à entendre les dernières paroles du grand Baron Rouge, et celui-ci les adressa :"Kaput" tout en pointant du doit son Albatros teinté de rouge.